Cet article date de plus de dix ans.

Les forteresses Vauban au Patrimoine mondial de l'Unesco

Quatorze sites faisaient campagne, sous l'appellation "Réseau des sites de Vauban". Ils viennent d'être inscrits au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Vauban a été un architecte prolifique - on lui reconnaît la conception en France de pas moins de 151 places-fortes. C'est son génie militaire qu'un réseau de villes avait décidé de faire reconnaître, au plus haut niveau.
_ 14 sites s'étaient regroupés, sous l'appellation "Réseau des sites de Vauban". Ils ont été inscrits aujourd'hui au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Toutes les conditions semblaient respectées. Car pour figurer sur la liste de l'Unesco, “un site candidat doit justifier une valeur exceptionnelle universelle”. Ce qui est donc le cas. Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban (1633-1707), symbole du génie miliaire, répond à plusieurs critères définis par l'Unesco, notamment “représenter un chef d'oeuvre du génie créateur humain” et “illustrer une période significative de l'histoire humaine”.

Les 14 sites classés :

  • la citadelle pentagonale d'Arras (Pas-de-Calais),
  • le château de Bazoches (Nièvre),
  • la citadelle, l'enceinte urbaine et le fort Griffon de Besançon (Doubs),
  • les forts de Blaye/Cussac-Fort-Médoc (Gironde),
  • l'enceinte urbaine, les forts et le pont d'Asfeld à Briançon (Hautes-Alpes),
  • la Tour dorée de Camaret-sur-mer (Finistère),
  • la citadelle du Palais à Belle-Ile-en-mer (Morbihan),
  • la ville neuve de Longwy (Meurthe-et-Moselle),
  • le fort de Mont-Dauphin (Hautes-Alpes),
  • la citadelle de Mont-Louis (Pyrénées-Orientales),
  • la place forte de Neuf-Brisach (Haut-Rhin),
  • la citadelle de Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime),
  • les tours côtières de Tatihou/Saint-Vast-la-Hougue (Manche),
  • l'enceinte et les forts de Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.