Les Bourbons fêtent leur onzième centenaire dans l'Allier

Ils ont donné naissance à bon nombre de rois et de princes en France et en Europe : pour fêter leurs 1100 ans, les Bourbons ont fait la fête ces deux derniers jours dans l'Allier.

(La famille s'est retrouvée pour un concert à l'église du village, avant une garden-party privée © RADIOFRANCE | Olivier Vidal)

Les héritiers de la Maison de Bourbon étaient au grand complet à Souvigny dans  leur fief. Ils ont célébré leur onzième centenaire en compagnie du gotha européen. Plus de 450 personnes présentes, des proches de cette dynastie.

La famille des Bourbons au grand complet dans l'Allier - le reportage à Souvigny de Olivier Vidal
--'--
--'--

C'est ici, à Souvigny, dans le coeur de l'Allier, que les Bourbons sont nés en 915. Une dynastie illustre, qui ne montera sur le trône qu'avec Henri IV en 1589. Samedi, les héritiers se retrouvaient dans l'église du village puis au cours d'une garden-party. Sur la liste des invités, un des prétendants au trône de France, le prince Louis de Bourbon.

"C'est un privilège de faire part de cette famille et de pouvoir vivre 1100 ans." (prince Louis de Bourbon)

Plusieurs Bourbons de l'étranger étaient aussi présent, venus des branches d'Espagne, de Sicile, du Luxembourg. Un beau petit monde et une famille : celle du prince Charles Henri de Lobkowicz, organisateur de l'événement, ici, dans le bourbonnais, là où la famille est née. "Nous sommes dans le duché du Bourbonnais, donc c'est l'origine d'une famille qui régna sur la France et sur une partie de l'Europe" , rappelle le prince, avant d'ajouter que la famille des Bourbons "est allée jusqu'au Brésil pour régner. "

Deux jours pendant lesquels les convives ont rendu hommage à leurs ancêtres et aussi souligné leur importance dans la construction de l'identité française.

"On ne peut pas oublier Henri IV, on ne peut pas oublier Louis XIV. La France rayonne aujourd'hui à travers le luxe français, inventé par Louis XIV" (prince Charles Henri de Lobkowicz)

"C'est une date importante pour le Bourbonnais, mais aussi pour la France et pour l'Europe" estime le prince Charles Henri de Lobkowicz au micro de Olivier Vidal
--'--
--'--