Cet article date de plus de huit ans.

Les bonnes affaires de la Française des Jeux en 2011

Les jeux de tirage, comme le Loto ou l'Euro Millions ont progressé de 8 % en un an, alors que les jeux de tirage restent une valeur sûre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chiffre d'affaires de la Française des jeux est en hausse en 2011 de 8,5 %, à 11,4 milliards d'euros. (JOEL SAGET / AFP)

Crise ou pas, le Loto reste parmi les chouchous des Français. La Française des jeux (FDJ) annonce mardi 3 janvier un chiffre d'affaires 2011 en hausse de 8,5 % à 11,4 milliards d'euros par rapport à 2010 (10,5 milliards). Ce chiffre d'affaires correspond aux mises des joueurs.

Parmi les succès de l'opérateur : les jeux de grattage (Cash, Millionnaire ...). Ils ont augmenté de 17 %, à 5 milliards d'euros par rapport à 2010. Les jeux de tirage (Loto, Euro Millions) ont eux progressé de 8,8 %, à 3,8 milliards d'euros sur la même période. "En période de crise, les marques comme le Loto et l'Euro Millions résistent bien car elles s'adressent avant tout au grand public", explique le PDG de la FDJ, Christophe Blanchard-Dignac.

Les paris en ligne chutent

En revanche, le jeu Rapido/Amigo a perdu 8 %, à 1,4 milliard d'euros. De même, les paris sportifs en ligne de la FDJ ont baissé de 15 %, à 74 millions d'euros alors que les paris sportifs dans les points de vente de l'opérateur sont stables à 1 milliard d'euros (plus 1 %).

En 2011, La Française des jeux, dont le capital est détenu à 72 % par l'Etat, a reversé au budget de l'Etat 3 milliards d'euros, dont 2,7 milliards de prélèvements sur les mises, soit une progression de 400 millions d'euros par rapport à 2010.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.