Les anti-mariage pour tous à l'Elysée : "preuve que nous existons" pour Barjot, "signe des hésitations de la gauche" pour Mamère

Alors que François Hollande doit recevoir les opposants au mariage pour tous dans les prochains jours, la principale représentante du collectif "Manif pour tous", et le maire Europe écologie – Les Verts de Bègles, premier maire à avoir officié un mariage homosexuel en 2004, étaient invités de France Info ce lundi soir.

(Maxppp)

"J'attends des
précisions
", affirme Frigide Barjot quant à l'invitation de François
Hollande
à l'attention des opposants au mariage pour tous. Alors que l'Elysée a
confirmé la tenue de ce rendez-vous, la chef de file du mouvement d'opposition
déclare ne pas avoir été prévenue de la date de ce rendez-vous.

Ce sera toutefois
l'occasion, selon Frigide Barjot, de prouver "que nous existons, que
nous sommes des êtres en chair et en os
". Les opposants au projet de
loi demanderont la suspension des travaux à l'Assemblée et l'ouverture d'un
"grand débat ". "Dans cette loi Taubira, il s'agit de
la filiation bioéthique qui est mise en cause
", d'après Frigide
Barjot, "par une adoption sociale légale qui nie l'origine paternelle
ou maternelle
".

Une prochaine
manifestation à prévoir ?

L'organisatrice de la
manifestation du 13 janvier
dernier affirme qu'au contraire des partisans du
mariage pour tous, elle ne se base pas sur des arguments idéologiques mais
"universels " : "Un être humain est né d'un homme et
d'une femme, pourquoi la loi irait contre la réalité humaine ? Il faut arrêter
l'ultralibertarisme qui fait sauter toutes les règles, même les règles
naturelles
", soutient Frigide Barjot.

En outre les opposants au
mariage pour tous brandissent la menace d'une nouvelle manifestation à Paris si
François Hollande n'accepte pas de retirer le projet : "On aura le premier
personnage de l'Etat devant nous pour lui annoncer solennellement et
avant-première la date de la prochaine manifestation nationale
",
selon Frigide Barjot

Mamère : "La
gauche avance d'une main tremblante
"

Quelques minutes plus tôt,
Noël Mamère s'était lui aussi exprimé sur le sujet. "Il est normal que
l'on reçoive les représentants de cette manifestation, mais ils ne sont les
représentants que d'une partie de l'opinion, laquelle opinion est très
largement favorable au mariage
", a souligné celui qui fut le premier, en
2004, à célébrer le premier mariage entre deux hommes.

Pour le maire de Bègles,
l'invitation de François Hollande est une preuve de la frilosité du président
de la République sur ce sujet, et plus globalement, sur les sujets de société
en général :

"J'ai toujours dit que la gauche avance d'une main tremblante
sur les sujets de société. Elle va enterrer le droit de vote des étrangers dans
les élections locales, elle refuse de discuter de la légalisation contrôlée du
cannabis, elle recule sur la question de l'euthanasie, et aujourd'hui sur la
question de la procréation médicalement assistée
".

Selon lui, il n'y aura
pas de loi sur la PMA. "Elle va être enterrée sous la pression de la
manifestation qui a eu lieu le 13 janvier et face aux hésitations de la gauche
sur les sujets de société
", affirme Noël Mamère.