Le premier conseil d'administration de l'Agence du service civique a été installé mardi à Paris

10.000 jeunes de 16 à 25 ans pourront effectuer en 2010 des travaux d'intérêt public avec associations, fondations ou ONG en France ou à l'étranger.Le nouveau système simplifie les anciens types de volontariats et prévoit un service d'une durée de 6 à 12 mois rémunéré 440€ nets par mois plus une prime de 100 € versée par l'organisme d'accueil.

De jeunes marseillais restaurent le parc de Bruyères sous le regard de Martin Hirsch
De jeunes marseillais restaurent le parc de Bruyères sous le regard de Martin Hirsch (AFP Anne-Christine Poujoulat)

10.000 jeunes de 16 à 25 ans pourront effectuer en 2010 des travaux d'intérêt public avec associations, fondations ou ONG en France ou à l'étranger.

Le nouveau système simplifie les anciens types de volontariats et prévoit un service d'une durée de 6 à 12 mois rémunéré 440€ nets par mois plus une prime de 100 € versée par l'organisme d'accueil.

Parmi les actions auxquelles participeront les volontaires dans leurs communes : la médiation, l'accompagnement à la scolarité, à la collecte sélective, ou l'aide aux personnes âgées.

"Nous avons la volonté d'en faire un outil d'intégration et de citoyenneté", a déclaré Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse et des solidarités actives.

Son prédécesseur à ce poste, Martin Hirsch, et "père" du service civique, devient président de l'Agence. Il sera secondé dans sa tâche par deux vice-présidents, les anciens ministres de l'Education Luc Ferry et de la Coopération Jacques Godfrain.

L'objectif du service civique est double : offrir à toute une génération l'opportunité de s'engager, de donner de son temps à la collectivité et également de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale. Martin Hirsch a insisté sur "l'absolue nécessité de réussite, quelles que soient les difficultés du contexte", après avoir rappelé que les jeunes avaient boudé le service civil, conçu en 2006, complexe et mal connu, et qui avait remplacé le service militaire supprimé 10 ans plus tôt.

M. Hirsch a indiqué qu'en deux mois d'ouverture du site, 3.500 jeunes avaient fait acte de candidature et proposé leur CV.

Le dispositif doté d'un budget de 40 millions d'euros cette année, espère arriver à 25.000 volontaires en 2011, et 75.000 en 2014, soit 10% de la classe d'âge des 16/25 ans.