Le mariage devrait doubler le nombre de touristes à Londres mais le cadeau royal réside dans le coup de publicité

Selon les responsables du secteur, les noces princières feront affluer 600.000 touristes supplémentaires à Londres le 29 avril, portant le total à 1,1 million de personnes. Ces visiteurs devraient dépenser 50 millions de livres environ (57 millions d'euros) pour ce seul jour.

L\'entrée de Westminster Abbey au centre de Londres
L'entrée de Westminster Abbey au centre de Londres (AFP. Ben Stansall)

Selon les responsables du secteur, les noces princières feront affluer 600.000 touristes supplémentaires à Londres le 29 avril, portant le total à 1,1 million de personnes. Ces visiteurs devraient dépenser 50 millions de livres environ (57 millions d'euros) pour ce seul jour.

Deux milliards de personnes à travers le monde devraient regarder le couple princier convoler. Suivant le cortège royal, les caméras filmeront les plus grands sites de la capitale: l'abbaye de Westminster, le palais de Buckingham, l'artère de Pall Mall... Pour Londres, il s'agira de la meilleure des publicités, aussi gratuite que planétaire.

"Nous espérons que le mariage princier représentera un véritable legs pour le tourisme britannique", déclare Mark Di-Toro, porte-parole de l'agence nationale VisitBritain qui rappelle que le tourisme est la cinquième industrie du pays. "Le mariage princier va sans doute renforcer l'image d'un pays disposant d'une culture, d'une architecture et d'une tradition riches", renchérit Nadejda Popova, analyste du secteur pour l'agence d'études de marchés Euromonitor. "Cela aidera également à promouvoir le pays, un coup de fouet bien utile dans ces conditions économiques difficiles", souligne-t-elle.

Ce mariage attire d'autant plus qu'il représente une bouffée d'air frais. "Avec toute cette actualité morose, je pense que la population étreint une véritable histoire d'amour", juge Keith Spicer, directeur commercial de "Big Bus Tours", spécialiste des excursions en autobus à impériale découverts. La société prévoit de transporter plus de 100.000 clients ce mois-ci à Londres, contre 90.000 en avril 2010. "Le mariage princier va ajouter un +sentiment de bien-être+ à Londres, durant les vacances de Pâques et lors des ponts du mois de mai, et va attirer un plus grand nombre de touristes", ajoute M. Spicer.

"Il ne fait pas de doute qu'il y aura des touristes mais l'impact économique va probablement être faible", estime Stefan Szymanski, professeur à la City University London. "Cet événement ne fera pas de réelle différence quant aux revenus tirés du tourisme", juge-t-il, reconnaissant cependant que l'effet publicitaire sera réel. Le mariage princier "peut être perçu comme une sorte de publicité pour le Royaume-Uni en tant que destination touristique", indique-t-il. En faisant valoir que la facture aurait été salée s'il avait fallu payer l'espace publicitaire occupé par le mariage dans les magazines du monde entier.

Les clients des palaces traités comme des rois
Pour se distinguer certains palaces londoniens proposent à leurs riches clients un traitement de rois pendant la noce à un tarif royal.

Tapis rouge, champagne à l'arrivée, suite de 368 m2 sur deux niveaux: le Hyatt Regency London a concocté un forfait "royal opulence" pour ceux qui rêvent de "connaître le nec plus ultra du train de vie royal" pour 36.000 livres (près de 41.000 euros) pour six personnes. Les élus pourront passer quatre nuits dans "l'une des plus grandes suites de Londres", avec meubles anglais, piano à queue, dorures, moulures et cheminée, salle de bain en marbre et salle de gym. Ils auront aussi à leur disposition une Daimler avec chauffeur, comme celle utilisée par la famille royale, un majordome, un chef pour leur mitonner des soupers fins, une Limousine pour se promener dans Londres le jour J. Ils passeront une soirée à l'opéra, s'entretiendront avec un spécialiste de la royauté et feront une visite guidée privée des sites royaux. L'hôtel assure avoir reçu des appels de clients intéressés, des Russes, des Américains et des Britanniques.

Au Mandarin Oriental à Hyde Park, on peut "célébrer le mariage avec style" en s'offrant un "Royal Wedding Tour" à partir de 11.300 livres pour six nuits (12.800 euros, hors TVA). Au programme, transport en calèches, visites de monuments liés à l'histoire de la monarchie avec soupers sur place et même un dîner "avec un membre de la famille royale (non cité) dans sa demeure privée de Londres".

Quant au Swissotel, qui joue dans la catégorie légèrement plus abordable des hôtels de luxe, il propose "d'exaucer tous les voeux des apprenties princesses de 3 à 8 ans", pour 2.904 livres (3.283 euros). Avec le forfait "jolie petite princesse", après une nuit dans une chambre "avec vue panoramique" sur le fleuve, elles auront droit à une promenade en calèche, une robe avec "cape en fourrure, sac à main, chaussures brillantes et diadème" et à "beaucoup d'autres trésors". Elles pourront même trinquer à la santé des mariés avec du "champagne pour enfants non alcoolisé".