Cet article date de plus de huit ans.

Le fossé des vacances se creuse en France

Une étude du cabinet Protourisme publiée mardi montre que 60% des Français comptent partir en vacances cette année. C'est un peu moins que l'an passé, mais ceux qui partiront, le feront avec un meilleur budget, en allant plus loin et s'en échappant plus longtemps.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

60% des Français ont bien l'intention de partir en vacances ou
en court séjour en 2014. C'est un peu moins que les 62% de l'an passé. Ceux qui restent à la maison le font essentiellement pour des
raisons financières, mais ceux qui partent semblent plus à l'aise. C'est ce que l'on retient d'une étude détaillée
mardi par le cabinet Protourisme.

49% des Français en "vraies
vacances"

60% des Français pensent partir cette année, moins que l'an passé, mais derrière cette intention se cache le
minimum du bol d'air. Il s'agit de vacances ou de courts séjours d'au moins une
nuit. Le taux pour les "vraies vacances"  tombe à 49% : celles qui prévoient au moins
quatre nuits en dehors de l'adresse habituelle et quotidienne. Autrement dit,
moins d'un Français sur deux partira vraiment en 2014. Ceux qui resteront à la maison le feront essentiellement pour des
raisons financières, mais ceux qui partiront, devraient dépenser plus cette
année.  

Des vacanciers plus à l'aise cette année

L'étude montre des signes positifs pour le secteur économique
du tourisme. Le budget des vacanciers repart à la hausse, avec en moyenne 100 euros de plus que l'an dernier, soit 2.078 euros par
foyer. Davantage de candidats aux congés envisagent des hébergements marchands, en hôtel , gîte ou camping, alors que ces
dernières années l'accueil dans la famille ou chez des amis était
privilégié. Autre signe positif, il est question de départs plus lointains, en tout cas en dehors
de la région d'origine. Le directeur de
Protourisme Didier Arino parle d'un "petit retournement de situation" par rapport
aux années de crise.

Qui ne part pas en vacances ?

Un tiers des Français n'envisage aucun départ en vacances cette année. Une petite partie se sent bien
chez eux, mais sans surprise, l'essentiel des
renoncements se fait pour cause de moyens insuffisants. L'absence de vacances concerne
surtout des foyers gagnants moins de 1.500 euros par mois, des personnes au
chômage, des retraités, des personnes seules et des personnes âgées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.