Le calvaire d'un enfant de 11 ans, martyrisé par ses parents

Selon RTL, un couple de parents a été entendu, hier, dans le cadre d'une enquête pour "séquestration" et "actes de torture et de barbarie". 

SOCIETE - Même les enquêteurs de la Brigade de protection des mineurs de Paris (BPM), pourtant habitués à ce type de dossiers violents et difficiles, sont choqués. Selon RTL, qui a révélé l'information, vendredi 12 octobre, ils "pointent du doigt la cruauté des faits et parlent d'un déchaînement de violence inconcevable".   

Alertés par des médecins inquiets de l'état du garçonnet, les services de la BPM ont mis au jour le calvaire d'un enfant de 11 ans, "véritable souffre-douleur de sa famille". Ligoté sur la canapé du salon, bâillonné pour éviter que ses cris ne s'entendent, il est frappé à plusieurs reprises et parfois avec des outils par son père. Âge de 51 ans, toxicomane, ce dernier "va même jusqu'à l'électrocuter", détaille RTL qui précise que les sévices ont duré une nuit entière.  

Les médecins avaient vu passer le garçon "complètement par hasard" dans les couloirs d'un hôpital plusieurs jours après les faits. "Sa mère avait alors prétendu qu'il avait été agressé par des inconnus", raconte encore la radio. Le couple, parent de cinq enfants, a été présenté à un juge d'instruction parisien dans le cadre d'une enquête ouverte pour "séquestration", "actes de torture et de barbarie".