Trois ans après Fukushima, avez-vous peur du nucléaire ?

Le 11 mars 2014 marque les trois ans de la catastrophe nucléaire à la centrale de Fukushima, causée par un séisme et un tsunami très violents sur la côte du Japon.

Des proches de victimes du tsunami de Fukushima se rendent sur les sites d\'anciennes maisons, à Namie (Japon), près du complexe nucléaire endommagé de Fukushima, le 11 mars 2014. 
Des proches de victimes du tsunami de Fukushima se rendent sur les sites d'anciennes maisons, à Namie (Japon), près du complexe nucléaire endommagé de Fukushima, le 11 mars 2014.  (YOSHIKAZU TSUNO / AFP)
Le 11 mars 2011, la région de Fukushima, dans l'est du Japon, a connu une triple catastrophe : un séisme de forte magnitude, suivi d'un tsunami qui a balayé la côte à la hauteur de la préfecture de Fukushima. Deux événements qui ont provoqué un accident nucléaire d'une ampleur spectaculaire dans la centrale de Fukushima, gravement endommagée.

Le traumatisme généré par la catastrophe, suivie en direct par les médias du monde entier, est comparable à celui causé par l'accident de Tchernobyl, en 1986. Près de 1 650 personnes sont mortes lors de l'évacuation de la zone, ou à cause d'une brutale dégradation de leurs conditions de vie. Trois ans après, quelque 270 000 personnes n'ont toujours pas regagné leur maison, détruites par le raz-de-marée ou rendues inhabitables par la radioactivité. 

Ce drame a relancé le débat sur la sortie du nucléaire civil : la Suisse et l'Allemagne ont arrêté certains réacteurs. François Hollande a, lui, promis de réduire à 50% la part du nucléaire dans la production énergétique française en 2025.

Mais actuellement, les 58 réacteurs français produisent 85% de l'énergie électrique du pays. Pour les écologistes, cela constitue un risque pour l'environnement et pose un problème de gestion des déchets. Par ailleurs, le vieillissement des centrales fait émerger des interrogations sur la maintenance et les risques d'accidents. Enfin, le coût élevé des nouvelles centrales remet en question la rentabilité des investissements.

Réagissez sur notre site et dans les commentaires.

Trois ans après Fukushima, avez-vous peur du nucléaire ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo