Les mesures du plan Valls vous semblent-elles suffisantes pour lutter contre les cellules jihadistes ?

Manuel Valls sonne la mobilisation générale pour lutter contre le terrorisme. Il présente lundi un vaste plan d'action gouvernemental.

Manuel Valls préside la réunion interministérielle de lutte contre la radicalisation des jeunes, à Matignon, le 9 mai 2016.
Manuel Valls préside la réunion interministérielle de lutte contre la radicalisation des jeunes, à Matignon, le 9 mai 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)
Comment lutter contre la radicalisation et le terrorisme ? Manuel Valls a présenté, lundi 9 mai, une feuille de route confiée au Comité interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR).

Le Premier ministre veut multiplier par deux les capacités de prise en charge des personnes radicalisées ou en voie de radicalisation avec l'ouverture d'un centre dans chaque région d'ici à la fin 2017. Le Point relève que 2000 personnes sont identifiées sur la filière syro-irakienne et 9300 personnes sont signalées pour radicalisation.

Le gouvernement veut s'adapter aux trajectoires de radicalisation très rapides et soutenir les initiatives des institutions du culte musulman. Un plan de prévention interne à l'Education nationale, un contrôle renforcé sur les clubs sportifs, un protocole de prévention dans la journée Défense et citoyenneté sont également prévus. Autres mesures annoncées : mieux surveiller les prisons et les points sensibles, et punir efficacement les auteurs d'actes terroristes. 

Côté budget, 40 millions d'euros supplémentaires sont prévus d'ici à 2018, après les 20 millions d'euros débloqués en 2015.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Les mesures du plan Valls vous semblent-elles suffisantes pour lutter contre les cellules jihadistes ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo