Les drones représentent-ils une menace pour la sécurité intérieure ?

Le site de l'Ile Longue a été survolé par des drones, a déclaré mercredi la préfecture maritime de l'Atlantique. 

Un drone se dirige vers la centrale nucléaire de Civaux le 4 novembre 2014.
Un drone se dirige vers la centrale nucléaire de Civaux le 4 novembre 2014. (MATHIEU G. IBOOCREATION / CITIZENSIDE.COM)
Plusieurs survols de drones ont été détectés les 26 et 27 janvier au-dessus du site militaire de l'Ile Longue, à Brest (Finistère). Cet endroit sensible abrite quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, mais selon la préfecture, les équipes de protection du site, gendarmes et militaires ont rapidement traité l'incident.

Mi-janvier, Greenpeace a appelé le gouvernement à élargir les missions de l'autorité de sûreté nucléaire (ASN). Elle juge la France très mal outillée pour répondre à des agressions extérieures contre le parc nucléaire. Entre novembre et janvier, des sites nucléaires français ont été survolés par des drones à une vingtaine de reprises. Les auteurs de ces survols n'ont pas été identifiés.

Les drones peuvent peser entre 5 et 10 kilos charges comprises et possèdent une autonomie de vol de moins de trente minutes. Il est donc difficile d'identifier le pilote même si tout survol de zone militaire est interdit à 5 km à la ronde...

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Les drones représentent-ils une menace pour la sécurité intérieure ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo