Le vote obligatoire peut-il renforcer la démocratie?

Dans un rapport remis le 15 avril à l'Elysée, Claude Bartolone, président de l'assemblée nationale, propose l'instauration du vote obligatoire pour toutes les élections.

Le président de l\'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le 14 avril 2015.
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le 14 avril 2015. (ERIC FEFERBERG / AFP)
A la demande de François Hollande, le président du Sénat et celui de l'Assemblée nationale ont remis, mercredi 15 avril, leur rapport sur "l'engagement citoyen et l'appartenance républicaine".

Parmi les mesures contenues dans ce document, Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, propose l'instauration du vote obligatoire pour toutes les élections. A droite comme à gauche, cette idée fait débat.

Pour lutter contre l'abstention, le député EELV François de Rugy avait déjà annoncé, le 11 mars, son intention de déposer un projet de loi pour rendre le vote obligatoire. Il prévoyait même une amende de 35 euros en cas d'absence de vote non justifiée.

Dans le journal "Contrepoints", Roseline Letteron, professeure de droit public à la Sorbonne, à Paris, n'est pas sur la même longueur d'onde. Pour elle, "le droit de vote est un droit personnel attaché à la qualité de citoyen, ce n'est pas un devoir impératif". 

Pour Roseline Letteron, "rien ne dit que les abstentionnistes ne préfèrent pas payer l'amende plutôt que de se rendre aux urnes". Par ailleurs, "les abstentionnistes mettront sans doute dans l'urne un bulletin blanc". En conséquence, "le recours au vote blanc par la contrainte ne semble pas constituer un substantiel progrès démocratique".

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Le vote obligatoire peut-il renforcer la démocratie?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo