Le service civique peut-il transmettre les valeurs de la République ?

François Hollande se retrouve jeudi face à la presse pour la cinquième fois de son quinquennat. Parmi les thèmes abordés, le développement d'un service civique universel.

 Le Président François Hollande arrive en conférence de presse le 5 février 2015 à Paris.
 Le Président François Hollande arrive en conférence de presse le 5 février 2015 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)
Vivre ensemble. Face à la presse française et internationale, François Hollande en a une nouvelle fois appelé aux valeurs de la République, jeudi 5 février, lors de sa conférence de presse semestrielle. Il a annoncé la création d'un "contrat civique", proposant un "service universel" pour les jeunes et la création d'une "réserve citoyenne".

Mi-janvier, le chef de l'Etat avait déjà annoncé que tous les volontaires, soit plus de 150 000 par an, pourraient faire leur service civique à l'horizon 2017. Pour l'instant, selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, quatre demandes sur cinq sont rejetées, faute de places disponibles. En 2014, 35 000 jeunes ont été accueillis. Ils devraient être 45 000 en 2015.

Ce service civique permet à des jeunes de 16 à 25 ans de s'engager pour 6 à 12 mois dans des missions d'intérêt général (éducation, social...) auprès de collectivités ou d'associations, sur la base du volontariat. Il donne droit à une indemnité mensuelle de 570 euros.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

 

Le service civique peut-il transmettre les valeurs de la République ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo