Le salon du Bourget est-il une belle vitrine pour l'industrie française ?

François Hollande inaugure lundi le salon de l'aéronautique et de l'espace du Bourget. Un rendez-vous mondial qui permet aux industriels d'afficher leur savoir-faire et de signer des contrats. 

Un Airbus A400M atterrit alors que François Hollande inaugure le Salon du Bourget le 15 juin 2015.
Un Airbus A400M atterrit alors que François Hollande inaugure le Salon du Bourget le 15 juin 2015. (ERIC PIERMONT / AFP)
Encore un match Airbus-Boeing en toile de fond du salon du Bourget (Seine-Saint-Denis). Le président de la République inaugure lundi 15 juin le 51e salon de l'aéronautique et de l'espace, placé sous le signe de l'emploi et de l'environnement.

Cette année, ils seront 2 260 exposants dans les travées du parc des expositions. Les prévisions du transport aérien sont optimistes. Le record de commandes de 2013 – 150 milliards de dollars – pourrait être battu. L'avionneur franco-italien ATR annonce déjà une commande de 46 avions et 35 options d'une valeur de 1,76 milliard d'euros.

Dans le secteur de la défense, les récentes commandes de Rafale en Egypte ou la vente d'hélicoptères Airbus à la Corée du Sud ont été des succès pour les filières de production française et européenne.

Au Bourget, une présentation unique du système de combat aérien futur (Scaf), associant les drones de combat et le Rafale, sera proposée. La France occupe aussi une position forte sur les drones civils, avec 1 000 opérateurs et 2 500 emplois.

Selon vous, le salon du Bourget peut-il favoriser l'industrie française ?

Votez, réagissez, commentez sur le site.

 

Le salon du Bourget est-il une belle vitrine pour l'industrie française ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo