L'Europe sort-elle renforcée de l'accord de Bruxelles sur la Grèce ?

Arraché au terme de près de 48 heures de négociations, le plan et son processus d'élaboration ont révélé de profondes divisions entre les dirigeants européens.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil européen, le 13 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique). 
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil européen, le 13 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique).  (THIERRY CHARLIER / AFP)
Les dirigeants de la zone euro ont adopté, lundi 13 juillet au matin, un plan de sortie de crise pour maintenir la Grèce au sein de la zone euro. Arraché au terme de près de 48 heures de négociations, le plan et son processus d'élaboration ont révélé de profondes divisions entre les dirigeants européens.

Excédés par les revirements du gouvernement d'Alexis Tsipras au cours de plusieurs mois de négociations, les responsables de la zone euro ont obtenu que le Parlement grec adopte notamment, d'ici au 15 juillet, une réforme de la TVA et des retraites avant d'enclencher le processus formel d'un troisième plan de sauvetage évalué à 80 milliards d'euros.

>> Crise grecque : suivez la journée de lundi dans notre direct

"Cet accord permet à la Grèce de rester dans la zone euro", s'est félicité, lundi matin, François Hollande, soulignant en même temps "le choix courageux" du Premier ministre grec Alexis Tsipras.

Cet accord va-t-il renforcer la cohésion de la zone euro et de l'Union européenne ou, au contraire, laisser des traces ?

Votez, commentez, réagissez sur le site

L'Europe sort-elle renforcée de l'accord de Bruxelles sur la Grèce ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo