L'Etat doit-il mieux contrôler les tarifs de péage des autoroutes ?

Manuel Valls envisage une remise à plat totale dans la gestion de ces infrastructures.

Le gouvernement de Manuel Valls veut rééquilibrer les relations entre les sociétés d\'autoroutes et l\'Etat.
Le gouvernement de Manuel Valls veut rééquilibrer les relations entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat. (MILENAP / PHOTONONSTOP)
Des autoroutes trop chères ? Manuel Valls n'exclut aucune piste pour contenir leurs tarifs. Interrogé le 10 décembre par le député Jean-Paul Chanteguet, le Premier ministre a affirmé vouloir rééquilibrer les relations entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat.

Un groupe de 152 députés socialistes appelle l'Etat à racheter les autoroutes. Après le rapport de l'Autorité de la concurrence en octobre révélant une rentabilité de 20% ou plus, la Cour de comptes a dénoncé également une situation de rente pour ces sociétés. Les tarifs des péages ont en effet augmenté plus vite que l'inflation depuis la privatisation en 2006.

Pour autant, créer un service public autoroutier coûterait très cher à l'Etat : près de 20 milliards d'euros. Le gouvernement entend donc négocier. Le projet de loi Macron, présenté mercredi, prévoit la régulation des tarifs et la création d'une Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), qui pourrait instaurer plus de concurrence dans les marchés d'autoroutes.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

L'Etat doit-il mieux contrôler les tarifs de péage des autoroutes ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo