L'Etat doit-il davantage aider la Bretagne financièrement ?

Sortir la Bretagne de la crise sera l'objectif de la réunion de Rennes, mercredi 6 novembre. Autour de la table, le préfet de région et son enveloppe de 15 millions d'euros pour les entreprises bretonnes de l'agroalimentaire.

A Quimper, le 2 novembre 2013.
A Quimper, le 2 novembre 2013. (CITIZENSIDE/ERNEST TOSETTI / CITIZENSIDE.COM)
Les manifestations du week-end dernier ont porté leurs fruits : Jean-Marc Ayrault a promis une aide de 15 millions d'euros pour les entreprises bretonnes de l'agroalimentaire. Mercredi 6 novembre, le préfet de région réunit tous les protagonistes autour de la table, à Rennes.

Après les entreprises Gad, Doux, puis Tilly-Sabco, c'est au tour de Marine Harvest d'être en grève. Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat et députée du Finistère, souhaite écrire un pacte d'avenir avec la Bretagne pour sortir de la crise.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a rappelé que la Bretagne n'avait pas de statut particulier et qu'il était opposé à la suppression de l'écotaxe. Pour autant, il travaille avec la Banque publique d'investissement afin de proposer des solutions. Il se rendra sur place pour expliquer ses mesures, vendredi 8 novembre.

L'Etat doit-il davantage aider la Bretagne financièrement ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo