Faut-il supprimer les conseils départementaux pour faire des économies ?

Manuel Valls a présenté mardi 8 avril, devant les députés, son projet de réforme territoriale. Il entend diviser par deux le nombre de régions d'ici à 2017 et supprimer les conseils départementaux en 2021.

Vue de la façade de l\'hôtel du département de la Haute-Garonne à Toulouse, le 2 février 2011.
Vue de la façade de l'hôtel du département de la Haute-Garonne à Toulouse, le 2 février 2011. (ERIC CABANIS / AFP)
Actuellement, la France compte 27 régions et 101 départements. Le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté mardi, lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, son projet de redécoupage des territoires avec un calendrier serré. Il entend diviser par deux le nombre de régions d'ici à 2017 et supprimer les conseils départementaux à l'horizon 2021.

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l'Etat et de la Fonction publique, a donc du pain sur la planche. Sept ans de réflexion seront peut-être nécessaires pour convaincre les élus en place de la pertinence de la réforme. Il s'agit de s'inspirer du modèle des grandes démocraties européennes qui s'appuient sur des régions fortes. La suppression d'un échelon administratif et le regroupement d'autres est justifiée, selon Manuel Valls, par les contraintes budgétaires et au nom de l'efficacité de gestion.

Si François Hollande avait évoqué, lors de sa conférence de presse de rentrée, la réduction du nombre de régions, il s'était néanmoins prononcé contre la disparition des départements

Votez, réagissez et commentez sur le site.

Faut-il supprimer les conseils départementaux pour faire des économies ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo