Faut-il débloquer plus de fonds pour la recherche contre la maladie d'Alzheimer ?

A l'occasion de la journée mondiale Alzheimer, Marisol Touraine inaugure lundi 21 septembre à Fondettes (Indre-et-Loire) un village Répit Familles pour personnes âgées dépendantes.   

Marisol Touraine inaugure un centre pour les personnes de moins de 60 ans souffrant d\'Alzheimer à Cesson, le 28 mai 2015.
Marisol Touraine inaugure un centre pour les personnes de moins de 60 ans souffrant d'Alzheimer à Cesson, le 28 mai 2015. (CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE.COM / AFP)
La maladie d'Alzheimer touche plus de 850 000 personnes actuellement en France, un chiffre qui pourrait passer à 1,3 million en 2020. A l'occasion de la journée mondiale Alzheimer, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, inaugure lundi 21 septembre un village Répit Famille pour personnes âgées dépendantes. L'objectif prioritaire : aider les aidants. Actuellement, 134 établissements dédiés à la prise en charge d'Alzheimer permettent l'accueil de 7 000 personnes.

Selon l'Inserm, la lente dégénérescence des neurones entraîne une perte de mémoire et constitue la première manifestation d'une maladie qui reste rare avant 65 ans. Mais, avec le vieillissement de la population, le nombre de personnes touchées augmente. En France, 225 000 cas sont diagnostiqués chaque année.

Une étude de la Fondation Médéric Alzheimer chiffre à plus de 5,3 milliards d'euros le coût de la maladie dans l'Hexagone. Elle diminuerait l'espérance de vie en moyenne de 8,5 ans.

Grâce aux travaux de la recherche intensive, on connaît mieux les facteurs qui peuvent accélérer le début de la maladie : hypertension artérielle, taux de cholestérol élevé ou tabagisme. Mais le principal facteur de risque reste l'âge : entre 20% et 40% des plus de 85 ans risquent de déclarer la maladie. 

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Faut-il débloquer plus de fonds pour la recherche contre la maladie d'Alzheimer ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo