Etes-vous prêt à acheter vos médicaments à l'unité ?

Le ministre de la santé, Marisol Touraine, présente jeudi 26 septembre son projet de loi pour effectuer des économies sur le budget de la sécurité sociale. Parmi les mesures annoncées, la vente de médicaments à l'unité dans certaines régions.

Médicaments génériques vendus en pharmacie à Caen 22/10/2002
Médicaments génériques vendus en pharmacie à Caen 22/10/2002 (MYCHELE DANIAU / AFP)
Eviter le gaspillage, protéger la santé des Français, faire des économies, c'est ce que souhaite la ministre de la santé, Marisol Touraine. Parmi les mesures proposées, la vente des médicaments à l'unité. En effet, en France, les armoires à pharmacie débordent : un médicament sur deux ne serait pas consommé. Or, en 2009, le coût de remboursement des médicaments s'élevait à 21 milliards d'euros. Aux Etats-Unis ou dans les pays nordiques, le médecin prescrit et le pharmacien prépare : les médicaments sont vendus à l'unité. Le principal syndicat de pharmaciens français, l'Uspo, est défavorable à cette idée. Il invoque le coût du déconditionnement des médicaments, les manipulations, les questions d'hygiène ou la sécurité sanitaire. La solution serait de disposer des médicaments en vrac, mais se poserait alors un problème de conservation. Le gouvernement a décidé d'effectuer un test de vente à l'unité des médicaments dans certaines régions, avant de décider ou non de le généraliser.

Etes-vous prêt à acheter vos médicaments à l'unité ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo