Ecole : les rapports entre parents et enseignants sont-ils plus conflictuels aujourd'hui ?

Selon une étude, près d'un directeur d'école sur deux a été agressé verbalement ou physiquement l'année passée.

Des parents accompagnent leurs enfants dans la cour de l\'école primaire Harouys de Nantes (Loire-Atlantique), le 5 septembre 2011.
Des parents accompagnent leurs enfants dans la cour de l'école primaire Harouys de Nantes (Loire-Atlantique), le 5 septembre 2011. (FRANK PERRY / AFP)
Les rapports entre parents et corps enseignant se dégradent, selon une étude réalisée par Georges Fotinos, ancien inspecteur de l'Education nationale, rendue publique par Le Parisien, mardi 29 avril. 

Selon les réponses au questionnaire soumis à 4 000 directeurs d'écoles primaires, les liens se sont détériorés ces dernières années pour 40,3% d'entre eux. Et 49% disent avoir été victimes d'agressions verbales ou physiques pendant l'année scolaire 2012-2013.

Concernant l'objet des différends, 53,3% des conflits entre directeurs et parents d'élèves portent sur les sanctions ou punitions données aux élèves, 45,5% sur la surveillance ou la maltraitance entre élèves. Des différends qui ont engendré des coups dans 0,7% des cas, des insultes (23,1%), des menaces (26,7%), voire du harcèlement pour 38,6 % des enseignants. 

Pour l'auteur de l'étude, certains parents seraient devenus des "consommateurs-revendicateurs", et ne reconnaîtraient plus l'autorité de l'école. Georges Fotinos note "une dégradation très nette des relations entre l'école et les parents" depuis la dernière étude du même genre, en 2005 : désormais, les enseignants semblent appréhender de rencontrer les parents. En 2005, 40% des directeurs ayant répondu au questionnaire organisaient plus de cinq réunions d'école par an. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 17%. 

Ecole : les rapports entre parents et enseignants sont-ils plus conflictuels aujourd'hui ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo