Comprenez-vous la colère des policiers ?

Les syndicats de police appellent à manifester mercredi midi devant le ministère de la Justice.

Des policiers en intervention à Paris le 1 mai 2012.
Des policiers en intervention à Paris le 1 mai 2012. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)
Alors que l'un des leurs a été grièvement blessé par un malfaiteur en cavale, les syndicats de police appellent à manifester, mercredi 14 octobre, à Paris, devant le ministère de la Justice.

Les fonctionnaires dénoncent les mesures de justice "inacceptables" et des conditions de travail "insupportables".

Tous les syndicats vont dans le même sens : "état de fatigue préoccupant, ras-le-bol, perte du sens du métier, manque de moyens, missions pas claires". Pour Jean-Claude Delage, du syndicat Alliance, "les policiers héros de fin janvier après les attentats sont devenus les oubliés de la République".

Mardi, le ministre de l'Intérieur a rappelé les efforts déployés pour la police depuis le début de l'année : 230 millions d'euros de crédits, 1 186 voitures, 20 800 gilets pare-balles. Il reconnaît aussi une activité considérable avec, en plus des missions normales, 17 000 reconduites à la frontière en 2015 à l'issue des mouvements migratoires exceptionnels.

Le journal Libération signale que le plan antiterroriste prévoit l'embauche de 2 600 fonctionnaires d'ici 2018, dont 1 100 pour le seul renseignement intérieur. En parallèle, l'Observatoire de la délinquance dénombre 3 900 policiers touchés en mission en 2015, et cinq tués.

Dans un souci d'apaisement, la garde des Sceaux s'est dite prête à recevoir les représentants des forces de l'ordre. Mais c'est François Hollande lui-même qu'ils veulent rencontrer. 

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Comprenez-vous la colère des policiers ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo