Cent ans après, doit-on continuer à commémorer la première guerre mondiale ?

François Hollande préside les cérémonies du 11-Novembre qui bouclent une année de commémorations du centenaire de la première guerre mondiale. Il voulait en faire un temps fort de son quinquennat.

L\'anneau de la commémoration de Ablain-Saint-Nazaire où sont gravés les noms des  580000 soldats de toutes nationalités tombés dans les Flandres.
L'anneau de la commémoration de Ablain-Saint-Nazaire où sont gravés les noms des  580000 soldats de toutes nationalités tombés dans les Flandres. (CITIZENSIDE/THIERRY THOREL / CITIZENSIDE.COM)
Journée de commémoration du centenaire de la première guerre mondiale chargée ce mardi 11 novembre pour François Hollande, avec entre autres les cérémonies à l'arc de Triomphe le matin et dans le Pas-de-Calais cet après-midi.

Le temps fort du jour sera l'inauguration de l'Anneau de la mémoire sur le site de Notre-Dame-de-Lorette. Ce mémorial est dédié aux 580 000 soldats de toutes nationalités et de toutes religions tombés dans les Flandres entre 1914 et 1918.

Partout en France, préfets et élus de tous âges et de toutes tendances politiques vont remplir leur devoir. Discours historiques, rappel des valeurs, messes, dépôts de gerbes devant les monuments rendront hommage aux soldats disparus pour le pays.

En 2014, les occasions de célébrer le centenaire de la Grande Guerre ont été très nombreuses : le 14 juillet, 72 pays invités au défilé, le 3 août l'entrée en guerre, le 12 septembre la bataille de la Marne, le 11 novembre l'hommage aux combattants.

Et ce n'est pas fini : le cycle de commémorations va se poursuivre. Même en l'absence de poilus survivants, d'autres cérémonies marqueront le centenaire de la Grande Guerre au cours des trois ans qui viennent.

Depuis 2011, le 11 novembre est la journée d'hommage à tous les morts pour la France. François Hollande saluera donc la mémoire des sept soldats français tués en opération ces douze derniers mois.

Seuls sept ministres étrangers accompagneront le président de la République cette année. Les Allemands ont préféré célébrer les 25 ans de la chute du mur de Berlin et les Anglais organiseront une grande cérémonie en juillet 2016 pour le centenaire de la bataille de la Somme, qui tient une grande place dans leur mémoire collective.

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Cent ans après, doit-on continuer à commémorer la première guerre mondiale ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo