La pauvreté augmente et touche d'abord les femmes

Selon une enquête du Secours populaire, publiée jeudi matin, 41 % des Français interrogés affirment avoir déjà vécu une situation de précarité, soit une progression de quatre points par rapport à 2012. Les femmes en sont les premières victimes, et plus précisément les mères célibataires.

(Eric Gaillard Reuters)

" La pauvreté se fabrique d'abord au féminin " , titre le Secours populaire français (SPF) dans un dossier consacré à la précarité publié ce jeudi. "Mères isolées, employées sous-payées, retraitées démunies" , les femmes sont les premières victimes de la hausse de la pauvreté selon l'association.

56% des pauvres en France sont des femmes, et les plus touchées sont les mères célibataires. Selon le Secours populaire, le risque de pauvreté est en effet "accru"  pour les mères qui élèvent seules leurs enfants (ce qui est le cas de quatre familles monoparentales sur cinq en France).

En 2012, 62 % d'entre elles confient avoir éprouvé "des difficultés à se procurer une alimentation saine et équilibrée" , 61 % pour payer leur loyer, un emprunt immobilier ou les charges de leur logement, nous apprend l'enquête.

A LIRE AUSSI ►►► Pauvreté des femmes: "Ça a été la chute libre, la honte"

Pour éviter que les femmes ne connaissent une telle situation de précarité, près de la moitié des personnes interrogées (48 %) estime que la lutte contre les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes doit être une priorité.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, a présenté en ce sens, en juillet, un projet de loi proposant un éventail de mesures pour combattre les inégalités, allant de l'égalité professionnelle à la mise en place d'une garantie pour les impayés de pensions alimentaires.

41 % des Français interrogés ont par ailleurs affirmé avoir déjà connu une situation de pauvreté, un chiffre en hausse de quatre points en un an et de onze points par rapport à 2007, explique Malika Tabti, secrétaire nationale en charge de la solidarité au Secours populaire.

  • " En 2013, la pauvreté en France a progressé de façon implacable " , alerte l'association de lutte contre la précarité. "L'enlisement dans la crise accroît ainsi la proportion de populations fragilisées et suscite des inquiétudes dans tous les milieux sociaux"* , ajoute-t-elle.