Cet article date de plus de quatre ans.

L'ancien résistant Arsène Tchakarian, dernier survivant du "groupe Manouchian", est mort à l'âge de 101 ans

Né en Turquie en 1916, en plein génocide arménien, Arsène Tchakarian avait participé au "groupe Manouchian", l'un des mouvements les plus actifs de la Résistance. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien résistant Arsène Tchakarian, le 29 novembre 2011 à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).  (AFP)

Il était le dernier survivant du "groupe Manouchian", l'un des mouvements les plus actifs de la Résistance. Arsène Tchakarian, qui avait résisté à l'occupant nazi, est mort à l'âge de 101 ans, samedi 4 août, a appris l'AFP auprès de sa famille dimanche. 

Né en Turquie en décembre 1916, en plein génocide arménien, Arsène Tchakarian était arrivé à Paris en 1930. Il s'était illustré pendant la seconde guerre mondiale en prenant part au "groupe Manouchian", qui avait été ciblé dans la célèbre affiche de propagande "Affiche rouge" du régime de Vichy. 22 membres de ce mouvement de la Résistance avait été fusillés en février 1944. 

Plusieurs personnalités politiques ont rendu hommage à l'ancien résistant, peu de temps après l'annonce de sa mort. "Résistant de la première heure, Arsène était de tous les combats progressistes de ce siècle avec le PCF", a ainsi tweeté Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français. 

"Nous rendons hommage à l'homme qui porta cette mémoire pendant de nombreuses années, à nos côtés pour que chacun se souvienne", a réagi le Parti socialiste dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.