"VSD" et "Closer" condamnés pour des photos de DSK enlaçant une femme

Les magazines devront verser 38 000 euros de dommages et intérêts à l'ancien directeur du FMI et à la femme prise en photo à ses côtés.

Dominique Strauss-Kahn lors de la conférence qu\'il a donnée le 21 septembre 2012 à l\'Université privée de Marrakech (Maroc).
Dominique Strauss-Kahn lors de la conférence qu'il a donnée le 21 septembre 2012 à l'Université privée de Marrakech (Maroc). (OURRAK ABDSAMIAA / AFP)

MEDIAS - Au total, la somme atteint 38 000 euros : les magazines VSD et Closer ont été condamnés mardi 30 octobre dans la soirée par le tribunal de Paris à verser des dommages et intérêts à Dominique Strauss-Kahn et à une femme présentée comme sa nouvelle compagne, Myriam L'Aouffir. Ils avaient publié début septembre des photos les montrant enlacés.

La justice a ainsi reconnu l'atteinte à la vie privée et au droit à l'image des deux plaignants. Pour la magistrate, VSD a "dépassé les limites autorisées de la liberté d'expression". Néanmoins, la juge estime que les deux plaignants ont "manifestement pris le risque" que ces photos puissent être réalisées.

En allouant une somme plus importante à Myriam L'Aouffir, qui recevra 15 000 euros de VSD et 10 000 euros de Closer, ces décisions ont tenu compte de la "spécificité et de l'ampleur de la situation" la concernant, puisqu'elle n'était pas connue du grand public, explique son avocat. Maître Laurent Jourdan souligne aussi que sa vie privée est "dévastée". Il envisage d'aller au-delà et de porter l'affaire devant les juges du fond. Sa cliente demandait 100 000 euros à chacun des deux magazines, tandis que DSK réclamait 80 000 euros à VSD et 50 000 euros à Closer. Il recevra 8 000 euros du premier, 5 000 euros du second.