Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Le scandale des prothèses mammaires PIP enfin devant la justice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3 – Nathalie Perez et Nordine Tahar
Article rédigé par
France Télévisions

Le procès de cinq anciens cadres de Poly Implant Prothèse (PIP), dont le fondateur Jean-Claude Mas, s'est ouvert à Marseille.

Jean-Claude Mas a pris place dans la salle près d'une heure avant l'ouverture des débats. Le fondateur de la société PIP comparaît dans le procès des prothèses mammaires frauduleuses. L'audience devant le tribunal correctionnel de Marseille (Bouches-du-Rhône) s'est ouverte mercredi 17 avril. Les victimes ont été regroupées au fond d'une salle spécialement aménagée pour ce procès hors normes, dans le Parc des expositions de Marseille.

Certaines ont reçu une prothèse mammaire PIP après un cancer. D'autres pour des raisons esthétiques. Mais toutes sont partagées entre l'"impatience" de témoigner, l'angoisse d'un possible renvoi de l'audience et la colère : "Je ne ressens que du mépris à l'égard de Jean-Claude Mas", affirme une victime dans la salle. "Nous, il nous a mis des bombes, on a des bombes", confie une autre femme présente à l'audience.

Quatre autres cadres de PIP comparaissent aux côtés de Jean-Claude Mas pour "tromperie aggravée" et "escroquerie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.