Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Le "pousseur" schizophrène du RER condamné à seize ans de réclusion

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Fleur-Anne Ruchmann et Alexandre Moncayo
Article rédigé par
France Télévisions

La cour d'assises de Paris a assorti cette peine d'un suivi socio-judiciaire de quinze ans.

JUSTICE – Un schizophrène qui avait tué un homme en avril 2010 en le poussant contre une rame de RER a été condamné à seize ans de réclusion criminelle,  jeudi 13 décembre au soir. Conformément aux réquisitions du parquet général, la cour d'assises de Paris a assorti cette peine d'un suivi socio-judiciaire de quinze ans, qui prendra effet quand le condamné sera libéré.S'il ne respectait pas les obligations de son suivi, qui comporte notamment une injonction de soins, Ahmed Konkobo, 31 ans, retournerait en prison pour cinq ans au maximum

L'avocat de la famille de la victime, Gérard Montmasson, a salué devant la presse le fait que le condamné sera obligé de poursuivre son traitement lorsqu'il sortira de prison. "La famille n'est pas venue ici pour demander vengeance, elle demande justice. Elle demande également que la société soit protégée de ce genre d'agissements", a-t-il dit. Elle estime, selon lui, avoir "obtenu justice" puisque le verdict est conforme aux réquisitions du parquet général. 

Du côté de la défense, Pierre Lumbroso a estimé que la mesure de suivi socio-judiciaire imposée à son client à sa sortie de prison est "fondamentale". Le risque de revenir en prison s'il ne poursuit pas son traitement "lui fait une épée de Damoclès au-dessus de la tête". "Il n'est pas mécontent du verdict, je crois qu'il savait de toutes façons qu'il allait 'prendre cher', que c'était une affaire terrible", a poursuivi l'avocat, indiquant qu'il ne ferait probablement pas appel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.