Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo La remise en liberté des trois condamnés "conforme à la loi", assure Taubira

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Invitée du 20 heures de France 2, la ministre de la Justice a affirmé que "le parquet n'a pas annulé, il a différé" l'incarcération des trois délinquants arrêtés à Dreux.

"Je ne porte pas de jugement de valeur sur les décisions des magistrats, a fortiori lorsque les magistrats appliquent la loi." La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a apporté, lundi 5 août, son soutien au magistrat qui a "différé l'exécution de trois décisions d'incarcération", jeudi, à Dreux (Eure-et-Loir). Trois délinquants condamnés à des peines de deux à trois mois de prison avaient été relâchés, faute de place à la maison d'arrêt de Chartres.

"Le parquet n'a pas annulé, il a différé de deux à quatre semaines la mise sous écrou"a insisté la garde des Sceaux, sur le plateau de France 2. "La loi pénitentiaire de 2009 dit très clairement - et ma circulaire de politique pénale le précise - que jusqu'à deux ans d'incarcération, il faut envisager l'aménagement des peines", a-t-elle ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.