Cet article date de plus de six ans.

Vidéo La cour d'appel de Rennes refuse la garde d'un enfant né sous X à son père biologique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un père s'est vu refuser par la cour d'appel de Rennes la garde de son enfant né sous X. Une équipe de France 2 revient sur l'affaire.

Ce mardi 25 novembre, la cour d'appel de Rennes a refusé d'accorder la garde de son enfant de 18 mois à son père biologique. Né sous X et abandonné par sa mère à sa naissance, le bébé a été confié à une famille d'adoption alors que le père se trouvait en prison.

Yoan Delorme pensait que la justice allait lui rendre son enfant biologique. Après la décision de la cour d'appel de Rennes de maintenir l'enfant auprès de ses parents adoptifs, sa déception est immense. "C'est des voleurs la justice. Je suis un père de famille qui se bat pour son fils et maintenant ils refusent de me donner mon fils. C'est de la haine que j'ai contre le conseil général",  explique-t-il, remonté, au micro de France 2.

Le soulagement des parents adoptifs

Les juges ont estimé qu'il était de l'intérêt du garçon né sous X et âgé de 18 mois de rester auprès de ses parents adoptifs. Pour eux, le père biologique s'est manifesté trop tard. A l'époque, il était en prison et n'a pas réclamé en bonne et due forme la restitution de l'enfant. Le père biologique n'a pas non plus de droit de visite. Les juges estiment que le garçonnet est trop petit pour comprendre la situation. Les parents adoptifs sont de leur côté soulagés de ce jugement.

Le père biologique a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.