Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo L'aide juridictionnelle revue à la baisse, les avocats en grève

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Les avocats appellent à la grève ce vendredi 4 octobre pour dénoncer des restrictions budgétaires décidées par la Chancellerie, qui vont compliquer  la défense des plus démunis. Reportage à Nantes.

En 2007, l'aide juridictionnelle avait été revalorisée suite à la mobilisation des avocats. Depuis, plus rien. Aujourd'hui, c'est une baisse de l'indemnisation qu'annonce l'Etat - une première historique. Me Philippe Joyeux, ancien bâtonnier du barreau de Nantes  (Loire-Atlantique), fait état d'un véritable "ras-le-bol des confrères qui acceptent d'intervenir avec l'aide juridictionnelle et qui se sentent trahis (...). Plus cette aide va diminuer, plus le nombre de cabinets qui en font va diminuer, ce qui va pénaliser les plus démunis."

L'aide juridictionnelle, dite "AJ", bénéficie à ceux qui ont un revenu mensuel inférieur à 929 euros par mois. La moitié des avocats du barreau de Nantes, soit plus de 400 personnes, acceptent de défendre ces clients... et, souvent, de travailler à perte. Le montant qu'ils touchent est en effet le même depuis des années quel que soit le délit : 188 euros hors taxe. "Pas d'objectif de rentabilité, donc," mais cette fois, Me Delphine Branquet se résoudra à accepter moins de dossiers d'AJ - et elle ne sera pas la seule : le mouvement de grève s'annonce très suivi à Nantes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.