13h15, France 2

VIDEO. 13h15. Justice : comment est née la vocation de l'avocat Eric Dupond-Moretti

Quand le grand-père de Me Eric Dupond-Moretti est retrouvé mort le long d’une voie ferrée, en 1957, la justice ne fait rien. Une histoire familiale qui va être à l’origine de la vocation de cet avocat aux déjà 133 acquittements en cour d’assises... Extrait de "13h15 le dimanche".

Voir la vidéo

Eric Dupond perd son père, ouvrier métallurgiste, à l’âge de 4 ans. Sa mère, femme de ménage, l’élève alors seule. Pour lui rendre hommage, il prendra son nom de jeune fille, et s’appellera désormais Dupond-Moretti.

"Mon grand-père était un immigré italien qui va être retrouvé mort le long d’une voie ferrée. Mon oncle, qui était l’aîné de notre famille, va déposer une plainte. Tout le monde s’en fout et rien ne sera fait. Je pense que c’est à l’origine de cette vocation. Cela y participe à l’évidence", raconte cet avocat, comptant 133 acquittements aux assises en décembre 2015.

La presse l’a surnommé "Acquittator"

Depuis ses débuts au barreau de Lille, Eric Dupond-Moretti, 54 ans, a marqué les prétoires ces trente dernières années. Son verbe direct, brutal, subtil, émouvant... fait le bonheur des chroniqueurs judiciaires. Et ses plaidoiries ont une si redoutable efficacité que la presse l’a surnommé "Acquittator".

Le docteur Muller, accusé d’avoir tué sa femme, ou le professeur Jacques Viguier, soupçonné du même crime, comptent notamment parmi ses clients. De haute lutte, il a obtenu leur acquittement. Comme celui de Jean Castela dans l’affaire de l’assassinat du préfet Erignac en Corse. Le grand public le découvrira dans le cadre de l’affaire d’Outreau, au cours de laquelle sa personnalité crèvera l’écran.

( CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)