Cet article date de plus de dix ans.

Une pétition pour la libération d'un détenu en prison depuis 37 ans

Il s'appelle Philippe El Shennawy, et est en prison depuis 1977. Condamné à perpétuité pour des braquages et des tentatives d'évasion, il a demandé la grâce présidentielle avant Noël. Une centaine de personnalités ont signé une pétition en soutien à cette demande.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Philippe El Shennawy, 58
ans, a passé 37 ans en prison. Condamné à la prison à perpétuité en 1977, pour
un vol à main armée avec prise d'otage, il bénéficie d'une liberté conditionnelle
en 1991. Après plusieurs petits braquages et tentatives d'évasion, sa peine
totale s'élève à 54 ans. Autrement dit, il n'est pas libérable avant 2032.

Des dizaines de
personnalités, essentiellement issues du monde du droit et des arts, ont publié
un appel à signer une pétition dans le journal Le Monde, dimanche. Parmi les
signataires, les philosophes André Comte-Sponville et Luc Ferry, l'ancien
président de Médecins sans frontières Rony Brauman, l'écrivain Yasmina Reza ou
encore l'ancien footballeur Lilian Thuram.

Une tentative de suicide en décembre

Incarcéré à Poissy,
Philippe El Shennawy a demandé la grâce présidentielle à François Hollande le
14 décembre dernier. La veille, il avait tenté de se suicider. Quelques jours
plus tôt encore, la justice avait décidé qu'il ne pourrait pas bénéficier d'une
libération conditionnelle avant trois ans.

Les signataires de la
pétition soulignent le fait que Philippe El Shennawy n'a jamais commis d'homicide. "Il n'a pas de sang sur les
mains
", dit l'appel à pétition. "Il a déjà vécu 19 ans en isolement, six en hôpital psychiatrique (on
n'a jamais diagnostiqué aucune démence chez lui) et a changé 40 fois de lieu de
détention
", peut-on lire. "Nous
demandons que [le recours] soit examiné d'urgence et avec humanité pour empêcher
ce qui serait une exécution déguisée
", ajoute le texte.

Cet été, Philippe El
Shennawy s'est lancé dans une grève de la faim. Il a tenu 34 jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.