Une mamie suspectée d'être impliquée dans un trafic de drogue

La femme de 71 ans pourrait être mise en examen, avec cinq autres personnes, dont son petit-fils. Selon les enquêteurs, elle cachait la drogue dans son appartement, à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. 

Une femme de 71 ans et son petit-fils, ainsi que quatre autres personnes, doivent être déférées vendredi 17 février au parquet de Bobigny en vue de leur mise en examen pour un important trafic de cannabis à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Arrêtés mardi, les six mis en cause ont été placés en garde à vue. Elle a été prolongée deux fois depuis.

Selon les enquêteurs, la grand-mère jouait le rôle de "nourrice" : elle stockait la drogue dans son appartement avant de la mettre dans des sachets. Ces derniers étaient ensuite revendus dans un hall d'immeuble voisin. 

230 grammes de résine, des sachets d'herbe, un livre de comptes...

En perquisitionnant au domicile de la septuagénaire, les policiers ont découvert 230 grammes de résine de cannabis, des sachets d'herbe, du matériel destiné à peser la drogue, 980 euros en liquide, ainsi qu'un livre de comptes. 

Jusque-là, la grand-mère nie toute participation au trafic. De son côté, son petit-fils a reconnu que la drogue était stockée chez elle. Ce trafic de stupéfiants aurait été géré depuis sa cellule par un détenu incarcéré à la prison de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne) pour trafic de drogue. Son bras droit, qui n'a pas pu être interpellé, était toujours en fuite vendredi.