Cet article date de plus de sept ans.

Un proche de Serge Dassault mis en examen pour tentative d'assassinat

Younès Bounouara est soupçonné d'avoir tiré à trois reprises sur un homme en plein Corbeil-Essonnes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le milliardaire Serge Dassault, le 17 octobre 2013 à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Il était en cavale depuis plusieurs mois. Younès Bounouara, un proche de l'ex-maire UMP de Corbeil-Essonnes, Serge Dassault, a été mis en examen pour tentative d'assassinat et écroué par des magistrats d'Evry dans la nuit de mercredi 6 à jeudi 7 novembre, rapporte son avocat. 

Il a été arrêté mercredi en début d'après-midi par des hommes de la PJ de Versailles, à la descente d'un avion en provenance d'Alger, à l'aéroport de Roissy. "Il n'a pas fui la justice, il a fui ses agresseurs", a commenté son avocat, David-Olivier Kaminski. Ce dernier a fait savoir que son client avait été placé sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt de la Santé, à Paris. Une décision qu'il entend contester.

Présenté comme l'intermédiaire de Serge Dassault dans les cités de Corbeil, dont le célèbre avionneur fut maire de 1995 à 2009, Younès Bounouara est soupçonné d'avoir tiré à trois reprises, le 19 février, sur un homme, en plein centre de Corbeil-Essonnes, sur fond de spéculations sur un système d'achats de votes mis en place dans la commune. "La tentative d'assassinat n'est pas fondée au regard des éléments. Le coup de feu a été porté de manière involontaire, sans volonté de nuire à la victime", a défendu l'avocat. Dans ce dossier criminel, Serge Dassault, qui nie tout système de clientélisme électoral, a été placé sous le statut de témoin assisté pour complicité de tentative d'assassinat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.