Cet article date de plus de neuf ans.

Un "go fast" interpellé entre la France et l'Espagne avec 110 kilos de cannabis

Les douaniers ont réalisé une prise importante samedi dernier sur l'autoroute A9 entre la France et l'Espagne : 110 kilos, transportés par un convoi de trois voitures, un "go fast". Le trafiquant, jugé dangereux, a réussi à prendre la fuite.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Les trafiquants étaient suivis depuis longtemps. Depuis juin 2012 exactement, lorsqu'un informateur basé à Madrid, en Espagne, alerte les douaniers sur un trafic de drogue entre les deux pays.

Samedi dernier, les douaniers mettent en place un dispositif pour tenter d'intercepter un "go fast", un convoi de trois voitures, deux qui ouvrent la route et une qui transporte la drogue. Dans cette dernière, arrêtée sans heurts au péage du Boulou, dans les Pyrénées-Orientales, les fonctionnaires découvrent 110 kilos de cannabis cachés dans 156 petits paquets. Mais l'affaire ne s'arrête pas là. 60 kilomètres plus loin, la deuxième voiture est interceptée, à hauteur de Narbonne. Mais la première, celle qui ouvre le convoi, va donner beaucoup plus de fil à retordre.

Son conducteur sort brutalement de l'autoroute A9 à hauteur de Montpellier, et s'engage à près de 160 km/h en direction du centre-ville de Montpellier. La course poursuite s'engage, mais pour ne pas provoquer d'accident, les douaniers décident de laisser filer le trafiquant. L'homme, un Héraultais d'une trentaine d'années et déjà condamné et recherché, réussit à s'enfuir en abandonnant son véhicule dans un parking souterrain. La police judiciaire de Perpignan a été chargée de l'enquête.

D'après les douaniers, les trafiquants en étaient à leur 13e voyage entre la France et l'Espagne : ils auraient donc transporté près d'une tonne et demie de drogue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.