Cet article date de plus de neuf ans.

Un ex-policier condamné pour avoir divulgué des fiches de police

L'ex-commandant Philippe Pichon a été condamné à 1.500 euros d'amende. La justice lui reprochait d'avoir transmis à un journaliste de Bakchich les fiches de Johnny Hallyday et Jamel Debbouze, un geste qu'il présentait comme citoyen pour dénoncer les dangers du fichier de police Stic, abondamment critiqué par ailleurs. Le policier a été mis à la retraite d'office, ce qu'il conteste devant le Conseil d'Etat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

1.500 euros d'amende avec sursis ; le parquet avait réclamé, à l'audience, quatre à six mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende. Le tribunal correctionnel de Paris a été relativement plus clément à l'encontre de Philippe Pichon, cet ex-commandant de police de Meaux qui avait publiquement dénoncé les dysfonctionnements du fichier de police Stic, le Système de traitement des infractions constatées.

Le policier avait transmis à un journaliste de Bakchich les fiches de police de Johnny Hallyday et de Jamel Debbouze, publiées sous le titre Tous fichés, même les potes de Sarkozy. "Un geste citoyen" , s'était défendu Philippe Pichon, pour dénoncer les dangers du Stic, qui comprend "40% d'erreurs" . Pour dénoncer l'utilisation politique qui pouvait être faite d'un tel fichier...

Ce coup d'éclat lui aura coûté cher : le policier a été mis à la retraite d'office. Ce qu'il conteste d'ailleurs devant le Conseil d'Etat, qui ne s'est pas encore prononcé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.