Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : Hollande et Merkel ensemble pour "tout tenter"

Le président français et la chancelière allemande se rendent ce jeudi après-midi à Kiev et vendredi à Moscou avec des propositions de règlement du conflit en Ukraine. Un déplacement qui intervient alors que les Etats-Unis envisagent d'armer les Ukrainiens.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (François Hollande et Angela Merkel tentent ensemble une initiative diplomatique © MAXPPP)

"Nous partirons à Kiev dès cet après-midi, nous ferons une nouvelle proposition de règlement sur le conflit lui-même, qui sera fondée sur l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Nous irons la discuter avec le président Porochenko et vendredi à Moscou avec le président russe  car le temps presse" a annoncé ce jeudi matin François Hollande.

"Aujourd’hui soit on rentre dans une logique qui consiste à armer les protagonistes, puisque certains le font. Et puis il y a une autre option, qui n’est pas sûre de réussir, mais si elle n’est pas tentée, nous ne le sauront jamais. C’est l’option de la diplomatie, de la négociation. Elle ne peut pas être prolongée indéfiniment. Nous sommes dans la guerre, dans une guerre qui peut être totale. J’ai donc, avec la chancelière, décidé de prendre cette initiative".

"L'option de la diplomatie ne peut être prolongée indéfiniment" (François Hollande)
écouter

 

Pour le président de la République, pas question de livrer des armes à Kiev comme envisagent de le faire les Américains. Ni de participer à cette guerre : "La France n'est pas en guerre en Ukraine et elle ne veut pas être en guerre en Ukraine. Elle veut éviter la guerre et elle n'en sera pas, parce que je considère que la France ne peut pas rentrer dans cette logique et que, pour le moment, nous devons tout faire pour que ce soit la politique et la diplomatie qui reprennent leurs droits ". François Hollande a aussi répété que la France n'était pas favorable à l'entrée de l'Ukraine dans l'Otan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.