Cet article date de plus de huit ans.

Toni Musulin, l'ex-convoyeur de fonds est libre

Toni Musulin, condamné à cinq ans de prison pour le vol en 2009 de 11,6 millions d'euros qu'il transportait dans son fourgon, est sorti de prison, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. L'ex-convoyeur de fonds a quitté ce week-end la prison de la Santé à Paris où il avait été transféré. Il était en fin de peine. 2,5 millions d'euros n'ont toujours pas été retrouvés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (NICE MATIN/Franck FERNANDES Maxppp)

Toni Musulin est libre. Le plus célèbre des convoyeurs de fonds a été remis en liberté ce week-end dans la plus grande discrétion. Il était en fin de peine après avoir été condamné à cinq ans de prison pour avoir dérobé 11,6 millions d'euros en 2009. Toni Musulin, âgé de 43 ans, était incarcéré à la prison de la Santé à Paris depuis la mi-mars dans une cellule VIP, après avoir été détenu à
l'isolement à la prison de Lyon-Corbas.

Le 5 novembre 2009, Toni Musulin, convoyeur de fonds depuis 10 ans pour la société Loomis, disparaît au volant de son fourgon avec 11,6 millions
d'euros à bord. Il fausse compagnie à ses deux collègues. A la mi-journée, le véhicule est récupéré entièrement vide. Une partie de l'argent, des billets neufs non répertoriés et donc non numérotés, sera lui retrouvé le 07 novembre dans une cache à Lyon après un signalement du propriétaire des lieux.

Après onze jours de cavale, Toni Musulin se rendra le 16 novembre 2009 à la police de Monaco. Il manque aujourd'hui toujours 2,5 millions d'euros du butin. Toni Musulin a toujours affirmé ne pas les avoir déplacés de la cache où a été découvert le reste de l'argent. 

Condamné à 5 ans de prison

Toni Musulin a été condamné lors de son premier procès en mai 2010  à trois ans de prison pour vol simple sans violence et escroquerie à l'assurance pour une Ferrari déclarée volée au printemps 2009. Sa peine a été alourdie à cinq ans de réclusion le 2 novembre 2010 par la cour d'appel de Lyon. La Cour de cassation a rejeté tous ses pourvois le 13 juin 2012, rendant
sa condamnation définitive.

Un film a été réalisé sur l'affaire Toni Musulin, 11.6 de  Philippe Godeau. Le long-métrage n'est pas un polar mais plutôt une plongée dans le
quotidien et la tête du convoyeur qui est incarné à l'écran par François Cluzet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.