"La pensée de Tariq Ramadan reste intacte" pour le président des Musulmans de France

Le théologien a été mis en examen début février pour viols, dont l'un sur personne vulnérable.

Le président de Musulmans de France (ex-UOIF) Asmar Lafar au Bourget (Seine-Saint-Denis), le 30 mars 2018.
Le président de Musulmans de France (ex-UOIF) Asmar Lafar au Bourget (Seine-Saint-Denis), le 30 mars 2018. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

"La pensée" du théologien suisse Tariq Ramadan mis en examen et incarcéré pour viols "reste intacte", a affirmé le président de Musulmans de France (ex-UOIF) Asmar Lafar, au deuxième jour du salon annuel du mouvement, samedi 31 mars. La 35e "rencontre annuelle des musulmans de France" se tient au parc des expositions du Bourget (Seine-Saint-Denis). Un rendez-vous sans le théologien, vedette récurrente du salon où ses conférences attiraient les foules.

Lors d'une conférence de presse, Amar Lasfar a une nouvelle fois appelé à respecter la "présomption d'innocence" et exprimé l'espoir que Tariq Ramadan sera bientôt "libéré" de prison et "blanchi". "Même s'il était condamné, sa pensée reste intacte", a-t-il affirmé. Le théologien n'a "pas bien géré sa défense" en "sous-estimant le combat médiatique", a-t-il simplement critiqué.

Le comité de soutien du théologien tient un stand au sein du salon, où des bénévoles vendent ses livres, recueillent des dons et font signer un courrier à destination du président de la République.