Refus de mariage pour tous : les deux futures mariées portent plainte contre la maire de Bollène

Amandine Gilles et Angélique Leroux, les deux jeunes femmes qui ont vu la maire de Bollène, Marie-Claude Bompard, refuser de les marier, ont porté plainte ce vendredi. Elles demandent que l'élue d'extrême-droite leur "fasse des excuses publiques" et souhaitent "continuer le combat". Mardi dernier, la préfecture de Vaucluse avait demandé à l'adjointe à la culture de célébrer l'union.

(Maxppp)

Les deux futures mariées de Bollène (Vaucluse) ont décidé de ne pas en rester là. Trois jours après avoir finalement appris qu'elles s'unieraient bien le 10 septembre prochain, lors d'un mariage célébré par l'adjointe à la culture, elles ont déposé une plainte pour "discrimination dans l'application de la loi en raison de l'orientation sexuelle" et "entrave à l'exécution de la loi par personne dépositaire de l'autorité publique" ce vendredi devant le tribunal de Carpentras.

"Aujourd'hui on demande réparation à moins que Mme Bompard nous fasse des excuses publiques et accepte de nous marier" (Angélique Leroux)

La maire de Bollène, Marie-Claude Bompard, membre de la Ligue du Sud, avait refusé de marier les deux jeunes femmes, car cela allait à l'encontre de sa "conscience ". Elle avait fait appel au préfet, qui a finalement rendu sa décision mardi. 

Une enquête préliminaire avait été ouverte lundi dernier par le parquet de Carpentras à l'encontre de Marie-Claude Bompard.