Recours en révision de Raphaël Maillant, l'avocat général demande le rejet

Le sort de Raphaël Maillant a été examiné ce jeudi par la Cour de révision à Paris. Et l'avocat général a préconisé le rejet du recours. En 1997, il avait été condamné à 17 ans de réclusion pour le meurtre de son ancienne petite amie, Valérie Bechtel.

(Raphaël Maillant et son avocate devant la Cour de révision, ce jeudi © MAXPPP)

Raphaël Maillant joue sa dernière carte ce jeudi matin devant la Cour de révision à Paris. "C’est mon dernier espoir", a-t-il confié sur France Info. En 1997, il a été condamné à 17 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son ancienne-petite amie. Valérie Bechtel a été retrouvé morte en août 1991 dans les Vosges, violemment frappée et étranglé. Raphaël Maillant a toujours clamé son innocence et souhaite un nouveau procès pour le prouver. Pour l'avocat général de la Cour, un recours n'est pas envisageable.

Des doutes sur l’accusateur

C’est la troisième fois que Raphaël Maillant tente d’être blanchi par la Cour de révision. En 1999 et 2006, ses demandes avaient été écartées : "on avait été débouté rapidement sur le fond et sur la forme, explique l’homme de 43 ans. Mais aujourd’hui, c’est notre première audience et nous allons pouvoir nous expliquer devant la Cour."

"Ça fait 24 ans que ça dure, là c'est le stade final" Raphaël Maillant au micro de Fabienne Sintès
--'--
--'--

 

Selon Raphaël Maillant, il n’existe aucun élément matériel contre lui. "Le gros problème que c’est qu’on me demande de me justifier , raconte-t-il. Alors que mon alibi est difficile à prouver : j’étais chez moi et je dormais. J’ai été condamné sur les seuls dires de Yann Bello."

Yann Bello, l’ancien ami qui depuis le premier jour l’accuse haut et fort. Sauf qu’il a été condamné pour le meurtre de son épouse en juillet 2011, selon un mode opératoire qui rappelle étrangement celui de Valérie Bechtel. Yann Bello nie toujours mais sa parole est maintenant remise en question.

Pour l'avocat général de la Cour de révision, les éléments nouveaux soulevés par la défense de Raphaël Maillant ne sont pas de nature à établir son innocence ou faire naître un doute sur sa culpabilité.

Raphaël Maillant veut être blanchi

 "J’ai espoir , souligne Raphaël Maillant sur France Info. Je veux être révisé plus que tout." Après neuf années et demi de détention, il aimerait enfin tourner la page. "Je veux que mon histoire soit connue et que je puisse enfin revivre normalement. Ça fait 25 ans que ça dure ! Maintenant ça reste un tribunal judiciaire humain…" 

Raphaël Maillant le sait, les cas de révisions engagés par la Cour en France sont rares et la préconisation de rejet de l'avocat général ne joue pas du tout en sa faveur. 

La décision a été mise en délibéré au 24 septembre prochain.