Cet article date de plus de neuf ans.

Quatre mois de prison pour avoir revendiqué la paternité de Zohra Dati

Deux détenus de la prison de Poissy (Yvelines) ont été condamnés pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rachida Dati au campus des Jeunes Populaires à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 3 septembre 2011.  (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

La mauvaise plaisanterie sur Zohra Dati a pris fin. Germain Gaiffe, 43 ans, et Alfredo Stranieri, plus connu sous le nom du "tueur aux petites annonces", 54 ans, ont été condamnés à quatre mois de prison, lundi 5 décembre devant le tribunal correctionnel de Versailles, pour avoir revendiqué la paternité de la fille de Rachida Dati, indique 20minutes.fr.

En septembre 2010, l’ancienne ministre de la Justice avait déposé plainte pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique" après avoir reçu des courriers des deux hommes, des assassins détenus à la prison de Poissy (Yvelines). Ils y avaient joint une déclaration de paternité et exigeaient un droit de visite de l'enfant.  

Les deux hommes ont également été condamnés à verser 1 500 euros pour le remboursement des frais de justice ainsi qu'un euro de dommages et intérêts, précise le site du quotidien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.