Pyrénées-Orientales : 109 salariés gagnent contre Carrefour

La Cour de cassation a définitivement donné raison à 109 salariés de Carrefour dans les Pyrénées-Orientales. Entre 2004 et 2008, ils avaient été payés moins que le Smic, le groupe ne rémunérant pas leurs temps de pause. Il y a deux jours la cour d'appel de Douai avait également tranché en faveur de 540 salariés.

(Maxppp)

Il leur aura fallu six ans de combat pour obtenir cette victoire : la Cour de cassation vient de donner définitivement raison à 109 salariés de Carrefour dans les Pyrénées-Orientales. Entre 2004 et 2008, ils ont été payés 5% de moins que le Smic, leur employeur ne payant pas leurs temps de pause.

La CGT avait porté l'affaire devant les prud'hommes en 2006. Après six années de procédures, la Cour de cassation donne finalement raison aux salariés. Ils ont récupéré au total 82.500 euros, soit en moyenne 750 euros par salarié.

Des dizaines de procédures de ce type en cours

Mais pour beaucoup, ce n'est pas la somme qui compte, il s'agissait d'"une question de principe ". "Normalement on a un Smic en France, quand on voit que les grands patrons passent au dessus de ce qui est légal, c'est désolant ", explique notamment Bruna, une caissière qui a touché quelques dizaines d'euros seulement.

Plusieurs dizaines de procédures de ce type sont en cours dans d'autres départements. Il y a deux jours à peine, la cour d'appel de Douai avait également tranché en faveur de 540 salariés de Carrefour Market du Nord/Pas-de-Calais.