Cet article date de plus de dix ans.

Prothèses PIP : en 2010, Jean-Claude Mas avait avoué utiliser des produits non homologués

Si le président-fondateur du groupe Poly Implant Prothèse n'a pas l'intention de s'exprimer selon son avocat, Me Yves Haddad, il suffit de se référer au procès verbal de son audition devant les gendarmes il y a un peu plus d'un an pour connaitre sa version des faits. Et savoir qu'il assume ce qui lui est aujourd'hui reproché. Un PV révélé par TF1.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En novembre 2010, Jean-Claude Mas avait admis avoir utilisé un gel non conforme et avoir sciemment déjoué les
contrôles sans y voir de problème, sans complexe ni regrets : "Cette
formule est parfaite, elle est meilleure que celle utilisée pour fabriquer
le gel homologue/ Par habitude, depuis 1997 nous cachions les produits utilisés pour fabriquer le gel PIP. Je n'avais pas le droit d'acheter ces produits car ils
n'étaient pas homologués. Tout était organisé pour échapper aux
contrôles."

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.