Cet article date de plus de cinq ans.

Projet d'attentat déjoué en France : une troisième inculpation en Belgique

Le parquet fédéral belge indique ce samedi qu'un homme de 34 ans a été inculpé de "participation aux activités d'un groupe terroriste", dans le cadre de l'enquête sur Reda Kriket et les perquisitions d'Argenteuil.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Un arsenal avait été découvert à Argenteuil après l'arrestation de Reda Kriket © /SIPA/AP/Francois Mori)

Le parquet fédéral belge indique ce samedi qu'un homme a été inculpé de "participation aux activités d'un groupe terroriste", dans le cadre de l'enquête concernant en France Reda Kriket. Le "dénommé Y.A, de nationalité belge" avait été placé sous mandat d'arrêt ce vendredi 1er avril a précisé le parquet à Bruxelles qui ajoute que cet homme désigné sous des initiales est né le 4 mai 1982 et qu'il est de nationalité belge. 

A LIRE AUSSI ►►►Deux hommes inculpés en Belgique dans l'affaire d'Argenteuil

Le samedi 26 mars, le parquet avait déjà annoncé l'inculpation en Belgique d'un autre homme, Rabah N, dans cette affaire franco-belge distincte des attentats de Bruxelles. Le lendemain, le procureur fédéral annonçait l'inculpation d'un second individu, Abderrahmane Ameuroud, un Algérien d'une quarantaine d'années. La mesure concernait aussi "une participation aux activités d'un groupe terroriste". 

Reda Kriket a été arrêté à Boulogne-Billancourt le 24 mars. A son adresse d'Argenteuil, en région parisienne, la police avait découvert un arsenal impressionnant.

A LIRE AUSSI ►►►Projet d'attentat déjoué : de gros moyens pour une cible encore mystérieuse

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.