Tempête Xynthia : deux ans de prison avec sursis pour l'ancien maire

L'ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier, a été condamné ce lundi par la cour d'appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis. Il ya six ans, 29 personnes perdaient la vie dans la station balnéaire piégées par la tempête Xynthia.

FRANCE 2

D'un côté des embrassades, les soutiens de René Marratier viennent d'apprendre qu'il n'ira pas en prison. De l'autre, la consternation, deux ans de prison avec sursis pour l'ancien maire de La Faute-sur-Mer, inconcevable pour Gisèle Arnault qui a perdu son père lors de la tempête Xynthia. "C'est ignoble de nous faire ça, deux ans avec sursis c'est dégueulasse", s'indigne la fille de victime.

Colère des proches des victimes

Pour René Barratier, c'est le soulagement. Depuis six ans, il se présente comme le bouc émissaire d'une affaire qui le dépasse. "Vous vivez un enfer dans votre tête, comme dans votre coeur, comme dans votre âme. Force est de constater que je garde ma probité", déclare l'ancien maire de La Faute-sur-Mer. En première instance, il avait été condamné à quatre ans de prison ferme pour la mort de 29 personnes à La Faute-sur-Mer en 2010. Reconnu coupable d'avoir volontairement minimisé les risques d'inondation dans sa commune. Aujourd'hui, René Marratier est libre, mais il devra payer plus de 260 000 euros de frais d'avocat aux familles des victimes. Le conseiller municipal ne pourra plus jamais se présenter à une élection.  
 


 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-maire de la Faute-sur-mer (Vendée) René Marratier et son ex-adjointe à l\'urbanisme, Françoise Babin, le 12 décembre 2014 aux Sables d\'Olonne, lors du verdict de leur procès pour la mort de 29 personnes lors du passage de la tempête Xynthia en 2010.
L'ex-maire de la Faute-sur-mer (Vendée) René Marratier et son ex-adjointe à l'urbanisme, Françoise Babin, le 12 décembre 2014 aux Sables d'Olonne, lors du verdict de leur procès pour la mort de 29 personnes lors du passage de la tempête Xynthia en 2010. (GEORGES GOBET / AFP)