Procès des attentats de janvier 2015 : le récit des victimes de l'attaque de l'Hyper Cacher

Le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit. Mardi 22 septembre, la parole était aux otages et familles des victimes de l'attaque de l'Hyper Cacher. Eric Pelletier était en duplex de la cour d'assises spéciale de Paris.

Mardi 22 septembre, les otages et familles des victimes de l'attaque de l'Hyper Cacher se sont exprimées au procès des attentats de janvier 2015. Le journaliste Eric Pelletier était en direct de la cour d'assises spéciale de Paris. "Ce qu'on a d'abord entendu, ce sont des sanglots, des soupirs, la douleur de l'absence face aux images des victimes de l'Hyper Cacher", raconte le journaliste France Télévisions. Il y a également eu des paroles très fortes. "Je suis morte ce jour-là", a dit une veuve. 

"C'est difficile d'être juif en France"

Ce qui revient le plus souvent, c'est cette incompréhension face à la haine d'Amedy Coulibaly lorsqu'il est entré dans le magasin. Le terroriste a confié à la caissière, Zarie Sibony : "Vous êtes les deux choses que je déteste le plus au monde : vous êtes juifs et vous êtes français". "Il les a tués comme si c'étaient des objets. Depuis cinq ans et demi, je me demande pourquoi", s'interroge la jeune femme. "C'est difficile d'être juif en France", estime une partie civile. Face à ces souvenirs tragiques, certains sont restés en France, mais d'autres ont choisi d'émigrer en Israël par crainte de l'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tribunal de Paris, où se tient le procès des attentats de janvier 2015 qui s\'est ouvert le 2 septembre 2020.
Le tribunal de Paris, où se tient le procès des attentats de janvier 2015 qui s'est ouvert le 2 septembre 2020. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)