Covid-19 : le procès des attentats de janvier 2015 ne reprendra pas avant le 16 novembre

Ce nouveau délai de quelques jours supplémentaires permettra notamment de suivre l'évolution de la santé des trois accusés positifs au Covid-19 dont l'un présente des symptômes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tribunal de Paris, où se tient le procès des attentats de janvier 2015 qui s'est ouvert le 2 septembre 2020. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)

Le procès des attentats de janvier 2015 ne reprendra pas avant le lundi 16 novembre, a appris franceinfo de source judiciaire. L'audience a été suspendue ce week-end (des 31 octobre et 1er novembre) après la détection de plusieurs cas de Covid-19 parmi les accusés.

Un autre gros procès dans la même salle d'audience

Le président de la Cour d'assises spéciale de Paris, cité par plusieurs sources, avait dans un premier temps évoqué une reprise le 12 novembre mais cette date pose problème. Il s'agit du premier jour d’audience d'un gros procès de la juridiction interrégionale spécialisée dans la lutte contre la criminalité organisée, qui doit réunir 13 accusés.

>>> Les dessinateurs de presse, témoins du procès des attentats de janvier 2015.

Les convocations ayant déjà été envoyées, ce procès devra débuter dans la salle 2.02 du nouveau palais de justice, la même salle que le procès des attentats de janvier 2015 qui a pris du retard. Au terme d'une ou deux journées d'audience, cet autre procès sera a priori déplacé dans l'ancien palais sur l'île de la Cité.

Ce nouveau délai de quelques jours supplémentaires permettra par ailleurs de suivre l'évolution de la santé des trois accusés positifs au Covid-19, notamment celui qui présente des symptômes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.