Attentats de janvier 2015 : Rudy Haddad, otage de l’Hyper Cacher, témoigne

Dimanche 20 septembre, à la veille de la reprise du procès des attentats de janvier 2015, l’un des survivants de la prise d’otage de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes (Paris), qui a coûté la vie à quatre personnes, témoigne.

FRANCE 2

Le 9 janvier 2015, Rudy Haddad est l’une des 26 silhouettes qui sortent en courant de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris. Sur les images de la scène, on le voit accompagnant une autre otage, portant un bébé. Ils viennent de vivre quatre heures de terreur, à la merci d’Amedy Coulibaly. Dans le bureau de son avocat, le survivant se remémore chaque instant de cette journée, qui commence lorsqu’il entre dans l’Hyper Cacher, pour faire quelques courses avec un ami.

"J’ai entendu une déflagration, une détonation d’arme. Je pense que ça a fait du bruit deux, trois fois. Quand je me suis retourné, j’ai vu Amedy Coulibaly, habillé en treillis, en train de tirer sur tout le monde avec deux kalachnikovs. Comme j’ai travaillé dans ce magasin il y a vingt ans, je savais où était la réserve, j’y ai couru", relate-t-il. Amedy Coulibaly sait que plusieurs otages sont cachés dans cette réserve. Il donne alors l’ordre à la caissière d’aller les chercher.

"On croit qu'on va mourir"

"Elle nous a dit de remonter, sinon il allait descendre tuer tout le monde. Un groupe de six personnes est monté. Nous, on est restés trois heures et demi, quatre heures dans le frigo. On croit qu’on va mourir", poursuit-il. Son ami tente de les distraire. Pendant ce temps, à l’extérieur, les forces d’intervention préparent l’assaut. Ils réussissent à joindre Rudy Haddad sur son portable. Puis, le Raid et la BRI finissent par donner l’assaut.

Le JT
Les autres sujets du JT
Attentats de janvier 2015 : Rudy Haddad, otage de l’Hyper Cacher, témoigne à la veille de la reprise du procès
Attentats de janvier 2015 : Rudy Haddad, otage de l’Hyper Cacher, témoigne à la veille de la reprise du procès (FRANCE 2)